Phone: +234-7067899368 +234-8028761792

La Fondation CLEEN décrier le meurtre des citoyens par les agents de sécurité – appelle à une coordination entre les Gouvernement Fédéral et des États pour vaincre la maladie coronavirus (COVID-19) au Nigéria

La Fondation CLEEN décrier le meurtre des citoyens par les agents de sécurité – appelle à une coordination entre les Gouvernement Fédéral et des États pour vaincre la maladie coronavirus (COVID-19) au Nigéria

Pour Diffusion Immédiate

Abuja-Nigeria

18 h 00

Lundi 20 avril 2020

La Fondation CLEEN décrier le meurtre des citoyens par les agents de sécurité – appelle à une coordination entre les Gouvernement Fédéral et des États pour vaincre la maladie  coronavirus (COVID-19) au Nigéria.

1.0 Introduction

Le Gouvernement Fédéral du Nigéria  Lundi 31 Mars 2020 mise en vigueur une restriction de mouvement à Lagos, Ogun et le Territoire de la Capitale Fédérale Abuja (FCT), pour une période initiale de 14 jours avec direction aux citoyens de ces États de rester chez eux à cause de l’épidémie de la maladie coronavirus (COVID-19) dans le pays. Le Mardi 13 Avril 2020, la restriction de mouvement a été prolongée encore par 14 jours à cause de hausse incidents de la pandémie dans les deux États affecté et FCT.  Cette mesure est couplée aux différents ordres d’urgence émis par les États de Rivers, Osun, Kano, Kaduna, Delta entre autres dans le but de limiter la propagation de la pandémie. Depuis que le premier cas index du COVID-19 a été détecté au Nigéria le 24 février 2020, La Fondation CLEEN a observé et documenté les réponses du public à la pandémie, en particulier la réponse de personnel pour la respect de la loi du  Nigeria Police, et d’autres agences de sécurité pour imposer l’ordre d’urgence et la réponse de gouvernement pour éviter la propagation du virus.

2.0 Méthodologie

La Fondation CLEEN à établir un groupe de soutien à la sécurité COVID-19 Nigeria (CNSSG) qui compris des coordinateurs d’État et des bénévoles dans les 36 États et le FCT. Les coordinateurs de l’État et les bénévoles observent les activités des agents de sécurité déployés pour surveiller la restriction des déplacements dans leurs localités via Tella, une application de capture de données en ligne. CLEEN a également adopté une approche de triangulation en suivant les développements à travers les États à partir de sources d’informations secondaires fiables. Il a généré 269 rapports d’observation rassemblés dans les six zones géopolitiques et ceux-ci sont désagrégés comme suit:

Ø 154 rapports sur la conformité des citoyens aux directives gouvernementales;

Ø 82 rapports sur la conduite du personnel de sécurité de mettre en vigueur les directives gouvernementales;

Ø 33 rapports sur des violations des droits de l’homme par le personnel de sécurité appliquant les directives gouvernementales sur COVID 19.

3.0 Conformité des Citoyens aux Directives Gouvernementales

3. 1 Commande à domicile

Les conclusions sur la conformité du public aux directives sur le rester à la maison ont indiqué une conformité générale faible / modérée du public, car 70% des bénévoles ont déclaré qu’il y avait une conformité faible / modérée aux directives sur le séjour à la maison. 18% n’ont indiqué aucune conformité, tandis que 8% et 4% ont indiqué une conformité totale et sans objet respectivement. En outre, les observateurs ont cité diverses raisons telles que le manque d’accès aux moyens de subsistance comme raisons de ces niveaux de conformité. Les observateurs ont également signalé une conformité totale de la fermeture du marché suivie d’une conformité modérée, d’une faible conformité, d’aucune conformité et non applicable dans certaines parties du pays.

3.2 Fermeture des écoles.

Les observateurs ont signalé une conformité à 100% de l’école suivant aux directives initiales du gouvernement pour la fermeture de toutes les écoles.

3. Interdiction des rassemblements publics

58% de nos observateurs ont indiqué une conformité totale / modérée, 37% ont indiqué une conformité faible / nulle, tandis que 5% ont indiqué que cela n’est pas applicable dans leurs États.

3.4 Fourniture de palliatifs aux groupes vulnérables

31% de nos observateurs ont indiqué que cela n’était pas applicable dans leurs États, 30% ont indiqué qu’il n’y avait pas de fourniture de palliatifs par le gouvernement, 18% ont indiqué qu’ils ne savaient pas, 18% ont indiqué une fourniture faible / modérée de palliatifs par le gouvernement tandis que 3% ont indiqué une fourniture complète de palliatifs par le gouvernement.

3.5 Non-conformément  des citoyens à l’ordre de rester  au domicile  et des directives en la distanciation sociale

Nous avons observé dans plusieurs parties du pays, le refus des citoyens d’adhérer à l’ordre de séjour à domicile et le respect des règles de distance social et physique. Dans certaines zones du Territoire de la Capitale Fédérale, surtout au sein du Conseil Municipal d’Abuja, il y avait un niveau élevé de respect de l’ordre de restriction de mouvement. Cependant, des endroits comme Abaji, Kwali avaient un niveau de conformité minimal, car les voyageurs continuent de sillonner l’autoroute Abuja-Lokoja. À Jikwoyi, certains bars à boissons fonctionnent encore la nuit et tandis que le football de rue a toujours lieu pendant la journée. Dans l’état de Kogi, des automobilistes et des opérateurs de tricycles ont été observés fonctionnant normalement sans observer la politique de distanciation sociale. Dans l’état de Nasarawa, des citoyens ont été observés exerçant des activités quotidiennes normales dans certaines parties de l’état avec peu de restrictions et aucune observation de distanciation sociale.

Les états d’Oyo et d’Ondo dans le Sud-Ouest du Nigéria n’ont pas imposé une  restriction totale de mouvement en tant que transporteurs, les marchés exercé leurs activités normales. Cependant, les rassemblements politiques, sociaux et religieux sont interdits et la fermeture des frontières avec les états voisins. Il a été observé que les mouvements à l’intérieur des états n’étaient pas limités. Cependant, il y a l’interdiction sur les rassemblements politiques, sociaux et religieux, et la fermeture des frontières avec les États voisins. Il a été observé que les mouvements au sein des états n’étaient pas limités. Les larsens de nos observateurs dans l’État d’ Ogun ont indiqué que les marchés étaient surpeuplés, violant ainsi les directives sur la distanciation sociale.  Dans l’état de Lagos, nos observateurs ont déclaré que des personnes se livraient à différentes activités sportives, notamment le jogging tôt le matin et le football de rue.

Dans le Sud-Sud du Nigéria, des transporteurs commerciaux de l’état d’Edo, surtout dans la capitale de l’état, Benin City, ont été observés transportant quatre personnes sur chaque rangée (4-4-2) de leurs bus, contrairement aux directives gouvernementales de (2-2-1) et à la loi. Les agents chargés de l’application des lois ne semblaient pas être rigoureux en matière d’application. La distanciation sociale était également considérée comme moins prioritaire sur les marchés nouvellement délocalisés de l’état. Dans l’état de Rivers, la plupart des transporteurs, surtout dans la zone de Gouvernement Local d’Obio-Akpor, ont été vus transporter le nombre régulier de passagère malgré la restriction des mouvements. Dans l’état du Delta, nous avons observé que certains, à Warri, résistaient au groupe de travail de l’état imposant la restriction des directives de mouvement. Dans le Sud-Est, les rapports de nos volontaires dans les cinq états de la région montrent que l’ordre de rester à la maison a été partiellement observé par les citoyens avec une restriction de mouvement observée dans une certaine mesure. Par exemple, dans l’état d’Imo, l’ordre de s’asseoir à la maison est actif dans une certaine mesure. Cependant, des gens ont été vus se déplacer librement pour leurs affaires quotidiennes. Dans l’état d’Enugu, notre observateur a noté que de nombreuses personnes ont boycotté l’ordre du séjour à domicile du gouvernement pour faire des courses dans un marché de volaille à Nsukka.

4.0 Conduite du personnel de sécurité lors de l’application des directives gouvernementales sur Covid- 19

4.1 Présence de personnel de sécurité

 La présence de personnel de sécurité était adéquate selon 42% des observateurs, quelque peu suffisante par 22% des observateurs, très adéquate par 5% des observateurs et insuffisante par 31% des observateurs respectivement. Il a été observé que certains domaines où il n’y avait pas de conformité peuvent être attribués à l’absence de personnel de sécurité et, dans certains cas, à la non-application des directives par le personnel de sécurité.

4.2 Identification du personnel de sécurité

 La majorité du personnel de sécurité peut être identifiée comme observé par 54% des observateurs CLEEN, 38% ont noté que le personnel de sécurité ne peut pas être facilement identifié tandis que 8% ont noté qu’ils n’étaient pas sûrs de l’identification du personnel de sécurité. Le personnel de sécurité qui n’a pas pu être identifié se trouvait dans des t-shirts mufti sans étiquette.

4.3 Port d’équipement de protection individuelle

Les résultats révèlent que la majorité du personnel de sécurité ne portait pas de matériel de protection de base pour limiter la propagation de la pandémie, comme un masque facial et des gants, selon 60% des observateurs, tandis que 20% du personnel de sécurité portait des kits de protection.

4.4 L’utilisation de la force par le personnel de sécurité dans le cadre du devoir d’application de la loi Covid-19

Les résultats indiquent que la majorité du personnel de sécurité n’a pas du tout utilisé la force, selon 57% des observateurs. 34% ont signalé le recours à la force par quelques-uns des membres du personnel de sécurité, tandis que 6% et 3% ont noté que la totalité / la plupart des membres du personnel de sécurité avaient fait usage de la force dans le cadre de l’application de la loi Covid-19.

4.5 Conduite générale du personnel de sécurité

 Les résultats indiquent que la conduite globale du personnel de sécurité était bonne par la majorité des observateurs, 43%, suivis de 29% qui ont jugé la conduite globale du personnel de sécurité médiocre et 28% qui ont jugé la conduite globale passable.

4.6 Mouvements interétatiques et allégations de pratiques de corruption par le personnel de sécurité aux frontières de l’État

Nous avons observé qu’en dépit de la restriction des mouvements, il  y avait rapports des voyages interétatiques malgré la fermeture des frontières par certains gouvernements tels que Rivers, Delta et Osun. Les observateurs ont déclaré que le personnel de sécurité compromis financièrement permettait aux voyageurs d’entrer dans les États malgré les ordres du gouvernement.

5.0 Rapports d’incident relatifs aux droits de l’homme

5.1 Assassinats extrajudiciaires du personnel de sécurité

Il y a 23 incidents documentés d’exécutions extrajudiciaires à travers le pays. Sur ce nombre, 12 décès ont été enregistrés dans l’État de Kaduna. L’État d’Abia a enregistré 5 décès, l’État d’Anambra 2 décès, tandis que les États du Delta, du Niger, d’Ebonyi et de Katsina ont enregistré 1 décès chacun. Notamment, 18 des incidents ont été confirmés par La Commission Nationale des Droits de L’homme, à l’exception de ceux qui se sont produits au cours des derniers jours.

5.2 Brutalité des citoyens par les agents de sécurité

Dans l’État d’Akwa Ibom, un professionnel de la santé et le personnel de l’hôpital universitaire de l’Université d’Uyo en service essentiel ont été brutalement agressés par un policier. Dans l’État de Lagos, nos observateurs ont signalé des cas où des officiers de l’armée Nigériane ont soumis certaines personnes à des exercices physiques fâcheux pour avoir bafoué l’ordre de rester à la maison. Certaines zones du Territoire de la Capitale Fédérale ont été victimes d’intimidations de la part du personnel de sécurité alors que les autorités recouraient à la force pour renvoyer des personnes chez elles le long de la route de l’aéroport. En outre, dans l’État d’Ekiti, nos observateurs ont signalé des actes de violence de la part de responsables du NSCDC et de fonctionnaires des groupes de travail de l’État impliqués dans des violations des droits. Dans l’État d’Ebonyi, le gouverneur aurait ordonné aux agents de sécurité de tirer à vue sur quiconque tenterait de fuir le centre d’isolement de l’État. La Fondation CLEEN condamne cette déclaration.

5.3 Extorsion de citoyens par des agents de sécurité

Le rapport d’un de nos observateurs dans l’axe Ifako-Ijaiye de l’État de Lagos confirme les activités de la police dans l’extorsion de citoyens à qui il a été demandé de payer entre 50 000 et 100 000 Nairas pour violation de l’ordonnance de restriction. À Nnobi, dans l’État d’Idemili Anambra, certains membres de la police ont extorqué de l’argent à des citoyens qui violaient l’ordre de séjour à domicile.

6.0 Lacunes identifiées

6.1 Aucune stratégie coordonnée entre le Gouvernement Fédéral et les Gouvernements des États

Il n’y a pas de synergie coordonnée et centralisée entre le Gouvernement Fédéral et les Gouvernements des États pour s’attaquer  la pandémie. Le Gouvernement Fédéral a imposé un verrouillage total dans les états de Lagos et Ogun et dans le Territoire de la Capitale Fédérale qui est très encline à la pandémie de COVID-19. Nous avons observé que l’état d’Osun avec un nombre élevé de cas confirmés n’était pas répertorié par le Gouvernement Fédéral. Cependant, le gouvernement de l’état a pris des mesures proactives en déclarant un verrouillage total. Dans l’état d’Ogun, nous avons observé que le Gouvernement de l’État avait retardé le verrouillage de cinq jours contrairement à l’ordonnance présidentielle. Dans l’état d’Edo, malgré l’augmentation des incidents de cas confirmés de COVID-19, le gouvernement de l’état n’a pas déclaré de verrouillage total. Dans l’État de Cross River, le gouvernement de l’état a ordonné à tous les fonctionnaires de reprendre le travail le 14 avril et a appliqué une «politique sans masque ni mouvement» dans l’État. La plupart des États du nord du pays n’appliquent aucune restriction de circulation en raison de l’impact que cela aura sur l’agriculture et l’économie.

6.2 Insécurité accrue des citoyens en raison du verrouillage

Au cours des derniers jours, nous avons observé une augmentation des incidents de sectarisme et de vol à main armée dans les États de Lagos et Ogun respectivement. Les voyous ont profité de la restriction de mouvement pour voler des citoyens innocents dans certains quartiers comme Abule Egba, Agege, Iju, Iyana Ipaja pendant les vacances de Pâques. Des groupes de jeunes ont été observés bloquant les routes et extorquant de l’argent aux navetteurs. Certains membres de la communauté ont mobilisé des groupes d’autodéfense pour assurer la sécurité de leurs communautés. Cela représente une autre menace pour la sécurité en ce qui concerne la justice dans la jungle et l’action de la foule, qui est fréquente au Nigeria.

7.0 Recommandations

7.1 Il est nécessaire d’avoir une synergie améliorée entre le gouvernement fédéral et les gouvernements des États sur la coordination des réponses COVID-19 à travers la nation. Le Forum des Gouverneurs Nigérians devrait soutenir et compléter les efforts du Groupe de Travail Présidentiel à travers les états.

7.2 Les agents de sécurité doivent adopter une approche basée sur les droits pour appliquer la restriction des directives de circulation. En outre, les agents des agences de sécurité inculpés de violations des droits de l’homme devraient faire face à tout le poids de la loi.

7.3 Le gouvernement devrait fournir un équipement de protection individuelle et des codes de conduite à tous les agents de sécurité déployés pour faire respecter la restriction de mouvement. Leur bien-être devrait également être une priorité.

7.4 Nous plaidons pour une transparence totale dans la distribution des palliatifs aux Nigérians vulnérables et nous assurons qu’ils atteignent les pauvres et les vulnérables pour éviter l’implication potentielle sur la sécurité d’un déséquilibre perçu.

7.5 Nous appelons le grand public à adhérer à l’avis de santé publique du Centre Nigérian pour le Contrôle des Maladies et à se conformer aux directives des Gouvernements Fédéral et des etats sur la pandémie de COVID-19.

Que Dieu bénisse la République Fédérale du Nigéria et guérisse notre terre.

Benson Olugbuo, PhD
Directeur exécutif, Fondation CLEEN

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*