Phone: +234-7067899368 +234-8028761792

COVID19: La Fondation CLEEN Exige la Mise en vigueur Effective De L’interdiction sur les Voyages Interétatiques; Demande Instamment La conformité Des Mesures Préventives

COVID19: La Fondation CLEEN Exige la Mise en vigueur Effective De L’interdiction sur les Voyages Interétatiques; Demande Instamment La conformité Des Mesures Préventives

FILE PICTURE: February, 2019


Pour Diffusion Immédiate
Abuja-Nigeria
09h00
Jeudi 7 Mai 2020

COVID19: La Fondation CLEEN Exige la Mise en vigueur Effective De L’interdiction sur les Voyages Interétatiques; Demande Instamment La conformité Des Mesures Préventives.

1. Introduction

Le lundi 27 Avril 2020, Le président Muhammadu Buhari a annoncé une prolongation d’une semaine de l’ordre verrouillage et de la restriction des mouvements à Lagos, Ogun et FCT Abuja, qui s’est écoulée le dimanche 3 Mai 2020, introduisant ainsi de nouvelles mesures dans tous d’états dans le cadre d’un processus progressif d’assouplissement de la restriction de mouvement à travers les éléments suivants:

a. Introduction d’un couvre-feu nocturne de 20h à 6h. Cela signifie que tous les mouvements seront interdits pendant cette période, à l’exception des services essentiels;

b. Une interdiction des voyages interétatiques non essentiels jusqu’à nouvel ordre;

c. Les mouvements interétatiques partiels et contrôlés de biens et services doivent être autorisés des producteurs aux consommateurs; et

d. Utilisation stricte et obligatoire des masques ou des couvertures en public en plus de maintenir la distance physique et l’hygiène personnelle. Des restrictions sur les rassemblements sociaux et religieux restent en place. Les gouvernements des états, les entreprises et les philanthropes ont été encouragés à soutenir la production de masques en tissu pour les citoyens.

Au mercredi 7 Mai 2020, le Nigéria avait enregistré 3145 cas, 103 décès et 534 sorties. Avec l’assouplissement progressif de l’ordonnance de verrouillage dans les états touchés, il y a une appréhension et une anxiété d’une augmentation du nombre de nouvelles infections à travers les emplacements qui ont suscité des critiques concernant la décision du Gouvernement Fédéral. Cependant, plusieurs Nigérians ont soutenu la décision en faisant valoir que la faim et la famine étaient devenues une menace sérieuse pour la majorité des Nigérians. Malgré l’annonce du président, certains états sont toujours en situation de verrouillage total tandis que d’autres états ont adopté certaines des mesures proposées par le président.

Ci-dessous nos résultats à travers les six zones géopolitiques du Mardi 28 Avril 2020 au Mercredi 6 Mai 2020.

2.0 Méthodologie

Comme un suivant du rapport publié le Mardi 28 avril 2020, la Fondation CLEEN a adopté une approche de triangulation impliquant la collection de données primaires par nos coordinateurs d’état et nos bénévoles et le suivi des développements à travers les états à partir de secondaire sources fiables d’informations. CLEEN Fondation a reçu un total de 992 rapports rassemblés à travers les six zones géopolitiques et ceux-ci sont désagrégés comme suit:

  • 584 rapports sur la conformité des citoyens aux directives gouvernementales;
  • 277 rapports sur la conduite du personnel de sécurité appliquant les directives gouvernementales;
  • 131 rapports sur des violations des droits de l’homme par le personnel de sécurité appliquant les directives gouvernementales sur la pandémie de COVID19.

3.0 Conformité des citoyens aux directives gouvernementales

       3. 1 Commande à rester à domicile

La conformité de public avec l’ordre de rester à domicile par le gouvernement avant l’assouplissement de restriction a maintenu un taux de conformité faible / modéré selon 69% de nos rapports d’observateurs. Le respect de l’ordonnance de rester à domicile du gouvernement a considérablement diminué dans certaines régions comme le Sud-Ouest, en particulier dans les états de Lagos et d’Ogun.  Les rapports reçus de nos volontaires indiquent que le faible et / ou pas de conformité avec  l’ordre de rester à domicile ont été attribués à la frustration, la faim et la pauvreté, car le pourcentage plus élevé de contrevenants perçus sont les pauvres et  les salariés revenu quotidien dont la source de subsistance était défavorable affectée en raison de l’ordre de rester à domicile. La situation a été encore aggravée par la répartition inéquitable des palliatifs promis par les gouvernements fédéral et des états pour les pauvres et les vulnérables à travers les états.

À Gwagwalada, au Conseil Municipal d’Abuja, aux Conseils Régionaux de Bwari et Abaji du FCT Abuja, il a été observé que les affaires se déroulaient comme d’habitude, car les citoyens se livraient à leurs activités normales sans entrave et les automobilistes ont été vus transporter des personnes dans ces zones. Les déplacements des voyageurs le long de l’autoroute Abuja-Lokoja se sont poursuivis malgré l’ordre de verrouillage.

Dans l’état de Lagos, dans le Sud-Ouest du Nigéria, il a été observé que le groupe de travail   COVID19 a arrêté plus de 50 demandeurs d’amusement dans la région d’Abule Egba le Mercredi 29 Avril 2020 pour violation de l’ordre de verrouillage.

Dans le Sud-Est du Nigéria, nos bénévoles ont observé que les citoyens des communautés rurales et des centres villes continuent leurs activités commercial normale, malgré le couvre-feu et les ordonnances de verrouillage imposés dans les états du sud-est. Plus précisément, dans l’état d’Abia, il a été signalé que plus de 1000 jeunes qui faisaient du jogging se sont affrontés avec les agences de sécurité alors qu’ils bravaient l’ordre de verrouillage à Opobo Junction le long d’Ikot Ekpene Road, Ogbor Hill Aba.

Dans la région Sud-Sud, nos bénévoles de l’état de Bayelsa ont observé que certaines communautés fluviales comme Kolokuma failli d’observer la restriction imposée par le gouvernement de l’état qui ne semblait efficace que dans la capitale de l’état, Yenagoa.

Dans la région du Nord-Ouest, les commentaires de nos observateurs ont indiqué divers degrés de conformité dans les sept états de la région. Par exemple, dans les états de Zamfara, Sokoto et Kebbi, il n’y avait pas de directive de verrouillage des gouvernements des états. Les états de Katsina et de Jigawa sont soumis à un verrouillage partiel car seules les LGA avec des personnes infectées sont sous verrouillage. L’état de Kaduna, cependant, est sous verrouillage total avec un niveau élevé de conformité.

Dans la région du Nord-Est, nos observateurs ont signalé un niveau élevé de respect de l’ordre de rester à domicile dans les États d’Adamawa, Bauchi et Borno. Cependant, dans l’État de Yobe, c’était comme d’habitude. Taraba a un niveau élevé de conformité dans certaines LGA tandis que d’autres ne se conforment pas du tout.

3.2 Non-conformité des directives sur la distance sociale

Dans plusieurs parties du pays, nous avons observé le refus des citoyens d'adhérer aux directives de distanciation sociale et physique. À FCT, Abuja, cela a été observé dans les Conseils Régionaux de Gwagwalada, AMAC, Bwari et Abaji, les activités économiques et sociales se poursuivant comme d'habitude avec peu ou pas de conformité par les citoyens des mesures de précaution et de sécurité requises. Les banques commerciales et autres entreprises privées ont contribué au problème en ne fournissant pas suffisamment de succursales pour fonctionner, limitant ainsi les options disponibles pour les citoyens.

Dans les LGA d’Akwanga et de Lafia de l’état de Nasarawa, il a été signalé que des activités telles que des cérémonies de mariage étaient organisées. De plus, des mouvements intra-étatiques sans conformité aux directives sur l’éloignement social. Dans l’état de Benue, les marchés fonctionnaient en marge malgré la fermeture par le gouvernement de l’état et des groupes de personnes ont été vus dans les bars et autres joints sociaux.

Dans l’état d’Edo, il a été signalé que les navetteurs, les transporteurs et même les agents de sécurité n’avaient pas respecté les directives relatives aux distances physiques et sociales. Dans les états de Sokoto, Kebbi et Zamfara, les marchés et les parcs automobiles fonctionnaient à pleine capacité. De manière générale, dans toutes les régions géopolitiques, des rapports similaires ont fait état de marchés bancaires surpeuplés avec peu ou pas d’attention et de conformité aux lignes directrices en matière de distanciation sociale.

3.3 Interdiction sur rassemblements publics et conformité des citoyens

Les résultats de la Fondation CLEEN indiquent que la conformité du public à l’interdiction des rassemblements publics par les gouvernements au cours des deux dernières semaines et de la semaine dernière n’a pas changé car le taux de conformité reste le même à 60% de niveau de conformité total / modéré malgré l’augmentation du nombre de rapports d’observation. Cependant, les observateurs ont noté que certains citoyens sont fatigués des mesures gouvernementales en raison de la faim et du manque de palliatifs, d’où l’envie de reprendre le travail et les entreprises.

Nos volontaires ont indiqué que les mosquées et les églises d’états comme Adamawa et Yobe sont pleinement opérationnelles, malgré l’interdiction des grands rassemblements. Dans l’état du Delta, quelques citoyens ont violé les directives du gouvernement de rester à domicile en assistant à un service Jumat dans une mosquée à Ekpaparame, dans le quartier Ughelli Sud de l’état. Dans certains états du Sud-Ouest, en particulier dans les états d’Ogun, d’Oyo, d’Ekiti et d’Osun, il a été signalé que la plupart des mosquées et des églises ne respectaient pas l’interdiction imposée par le gouvernement aux grands rassemblements. Dans les LGA d’Ado et d’Ikere de l’état d’Ekiti, certains pasteurs et membres ont été appréhendés organiser service. Trois Églises Apostoliques du Christ (CAC) ont été scellées à Ado pour avoir désobéi aux directives de distanciation social. Dans l’état de Cross River, il est observé que certaines églises ont organisé des services entre 5h00 et 7h00 contre les directives du gouvernement sur l’interdiction des rassemblements publics.

3.4 Mouvements interétatiques

Comme déjà indiqué, nos observateurs ont signalé le mouvement de voyageurs le long de la route Abuja-Lokoja. Dans l’état de Bayelsa, il a été observé qu’il y avait complicité de la part du personnel de sécurité chargé des postes frontières et des péages dans l’état. Il y avait des cas d’extorsion par  le personnel de sécurité  pour permettre aux transporteurs et aux navetteurs d’entrer dans l’état. La situation n’est pas différente dans l’état du Delta où il y a des entrées et sorties régulières dans l’état via les axes Asaba-Onitsha et Patani-Bayelsa en raison de la nature compromettante du personnel de sécurité.

Dans la région du Sud-Est, en particulier aux frontières entre les états Imo et Abia (Owerrinta / Okpala), notre volontaire de Ngor Okpala LGA a observé que la porosité des frontières entre les deux états permettait aux citoyens de se déplacer librement sans entraves. Les transporteurs de l’état d’Imo ont mis au point divers moyens de déplacer les navetteurs à l’intérieur et à l’extérieur de l’état. Il a en outre été observé que le groupe de travail COVID-19 de l’état d’Abia avait intercepté un camion transportant des jeunes du nord du pays dans l’état contre la réglementation gouvernementale.

Dans les états du Sud-Ouest, des cas d'afflux de jeunes de l'état de Zamfara vers les états d'Osun et d'Oyo ont été signalés. Le Gouverneur d'Oyo a récemment déclaré que les problèmes de non-conformite des restrictions sur les mouvements interétatiques se situaient principalement entre l’Autoroutes Lagos-Ibadan et Ibadan-Ife.

Dans l’état de Yobe, au Nord-Est du Nigéria, des commerçants se seraient rendus à Kano pour affaires malgré le niveau élevé de pandémie de COVID-19 dans l’état. On a observé que l’état de Kaduna avait strictement restreint les mouvements interétatiques.

4.0 Conduite du personnel de sécurité lors de l’application des directives gouvernementales sur la pandémie de COVID-19

En ce qui concerne la conduite générale du personnel de sécurité, les conclusions de la Fondation CLEEN indiquent une conduite générale médiocre / équitable du personnel de sécurité, comme le signalent 59% de nos observateurs au sujet de l’obligation d’application de la loi COVID-19. Les résultats corroborent l’augmentation des violations des droits de l’homme par les agences de sécurité. Seuls 30% des observateurs ont indiqué que le personnel de sécurité avait une bonne conduite.

4.1 Assassinats extrajudiciaires par membres du personnel de sécurité et d’acteurs de l’état

Nos observateurs ont enregistré un total de 31 décès depuis le début de la restriction des mouvements. Dimanche 3 Mai, quatre (4) personnes ont été tuées par balle dans la communauté Jen de Karim LGA, dans l’état de Taraba, alors que des responsables militaires tentaient d’imposer le verrouillage dans la région. Les agents de sécurité auraient fui les lieux au moment de l’incident. Aucun meurtre extrajudiciaire n’a été signalé dans d’autres régions du pays. De plus, l’Agence d’État de Nasarawa pour le programme d’autonomisation des jeunes (NAYES), en essayant d’appliquer les directives du gouvernement de l’état interdisant les motocyclistes commerciaux, a utilisé des bâtons pour héler un automobiliste transportant un passager et un gallon de combustible, ce qui a mener une explosion et la mort des deux. Le cavalier et son passager ont été brûlés au-delà de toute reconnaissance.

4.2 Brutalité des citoyens par les agents de sécurité et vice-versa

Dans l’état d’Edo, il y avait des rapports ou les  résidents ont soumettrait à la molestation et le traitement inhumain par le personnel de sécurité, même lorsqu’ils ont été traduits en justice par les tribunaux mobiles pour avoir prétendument violé une ordonnance du gouvernement sur l’utilisation de masques faciaux. Dans l’état d’Ekiti, il a été signalé que les services de sécurité de l’état d’Ekiti avaient été trop zélés dans l’exercice de leurs fonctions. Un cas a été signalé concernant l’adjointe spéciale du gouverneur à la sécurité interne et un membre de la branche sécurité du groupe de travail COVID-19 dans l’état d’Ekiti, qui a brutalisé une infirmière en se rendant au bureau et détruit sa téléphone au cours du processus.

Dans l'état de Katsina, il a été signalé que des policiers harcèlent et battent des citoyens, y compris des femmes et des adolescents, tous les jours et arrêter le personnel des médias de signaler de tels incidents d'inconduite policière. Dans l'état d'Abia, il a été signalé qu'il y avait des rapports répandu avait accusé de harcèlement et d'intimidation par le Groupe de travail Abia Covid-19. Nos bénévoles de l'état d'Enugu ont signalé qu'il y avait eu un affrontement entre la Surveillance de quartier (l'une des tenues de sécurité chargée de travailler avec le gouvernement de l'état pour appliquer le verrouillage) et les commerçants du marché Coal Camp  pièces de rechange à Enugu Nord LGA, ce qui a entraîné à la fois les parties subissant des blessures mineures. Seize (16) personnes ont été blessées dans la communauté Jen de Karim LGA, dans l'état de Taraba, alors que les militaires tentaient de faire respecter le verrouillage lors d'un festival communautaire.

Il a également été signalé que le personnel des Forces de Police Nigérianes ayant leurs parts de brutalités des citoyens. Dans l’état d’Ekiti, il a été signalé que des policiers avaient été physiquement maltraités par des citoyens alors qu’ils appliquaient la directive sur le verrouillage dans la communauté d’Ikoye à Ikole LGA. En outre, dans la région d’Okeola à Eruwa Ibarapa, dans l’état d’Oyo, une femme a agressé un policier de service qui n’a pris aucune mesure.

Elle aurait résisté à l’arrestation et agressé deux policiers au cours de ce processus. Nous condamnons l’action contre le personnel de sécurité et demandons une enquête approfondie sur ce qui s’est passé. Des sanctions appropriées devraient être infligées à ceux qui sont trouvés coupables pour dissuader les autres.

5.0 Lacunes identifiées

• Les banques commerciales ont fourni des services bancaires inadéquats aux citoyens, ce qui les a obligés à n’utiliser que les succursales disponibles, ce qui a provoqué le chaos dans les différents établissements bancaires.

• Absence de lignes directrices ou d’informations harmonisées pour les citoyens sur les délais et les procédures visant pour assouplir le verrouillage.

• Formation inadéquate des agents de sécurité sur le contrôle de la pandémie aux différents niveaux ou phases.

• La non-conformité par les citoyens des directives et des mesures de précaution stipulées par le Centre nigérian pour le contrôle des maladies et le Groupe de travail présidentiel sur le COVID-19.

• Accroissement des mouvements interétatiques qui a conduit à l’augmentation des infections communautaires

• Extorsion d’argent aux citoyens par le personnel de sécurité déployé pour faire respecter les restrictions de mouvement

6.0 Recommandations

6.1 Les banques commerciales et autres entreprises privées devraient prioriser le bien-être et la sécurité des clients lors de leur réouverture et veiller à ce qu’elles n’aggravent pas les souffrances des Nigérians par le biais de leurs politiques.

6.2 Les gouvernements des États devraient de toute urgence mis en vigueur la sécurité aux points d’entrée dans leurs États à travers le pays pour aider empêcher continué les mouvements interétatiques et la propagation du COVID19 par le biais de transmissions communautaires.

6.3 Il est nécessaire de sensibiliser la communauté pour que les citoyens respectent la loi et se conforment aux directives gouvernementales mises en œuvre par les forces de l’ordre.

6.4 L’Agence nationale d’orientation devrait adopter différentes stratégies pour communiquer aux citoyens sur COVID-19 et les politiques du gouvernement, en particulier dans les communautés et les zones rurales de l’État.

6.5 Les agents chargés de l’application des lois devraient être proactifs dans l’application des règles de distanciation sociale, l’utilisation de masques faciaux en public et l’interdiction des grands rassemblements, en particulier dans les centres de culte. En outre, ils devraient être conscients des droits fondamentaux des citoyens.

Que Dieu bénisse la République Fédérale du Nigéria et guérisse notre terre.

Benson Olugbuo, PhD
Directeur Exécutif, CLEEN Fondation

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*